Image default
Loisirs

Les principales techniques de chasse en France

Les techniques de chasse, qui obéissent à de règle strictes sur le matériel utilisé et le comportement à adopter, varient en fonction du gibier et de son habitat. Affût, collet, battue ou approche, quelles sont les caractéristiques de chaque technique ?

Historiques des armes de chasse

Les premiers humains, qui étaient nomades, se déplaçaient en fonction de la disponibilité du gibier qui leur offrait de la nourriture, du cuir et des matériaux comme les sabots, les os ou les cornes pour fabriquer des outils. Les premiers outils en pierre taillée servaient aussi bien à tuer l’animal qu’à déchirer la viande. Après la maîtrise du feu, il y a environ 400 000 ans, les chasseurs se sont mis à travailler des matières comme le silex pour confectionner des armes de chasse et investissaient les gouffres et les marais pour capturer des proies à l’aide de pièges.

Les armes sont devenues plus complexes et efficaces au fil du temps. Les arcs et les flèches ont fait leur apparition, sauf en Australie où l’on utilisait surtout le boomerang. D’autres techniques de chasse, notamment la battue, nécessitent une collaboration entre humains et animaux. Le chien, puis le cheval, a été dressé à cet effet dès le Néolithique. L’art de la fauconnerie est, quant à lui, né il y a environ 2700 ans, en Assyrie, en Chine et en Inde. Plusieurs traités sur les techniques de chasse au lièvre, au cerf et au sanglier ont été rédigés durant l’Antiquité.

Le faucon, le chien et le cheval sont restés des axillaires de chasse incontournables au Moyen-âge, et les chasseurs étaient armés de lances, épées, couteaux et arcs. Ces armes servaient en même temps à combattre et à chasser. Les premières armes à feu sont apparues au XVIe siècle. De nos jours, le fusil est devenu l’arme de chasse la plus répandue. La chasse à la journée est entrée dans les mœurs après la deuxième Guerre mondiale, quand la chasse est devenue une activité de loisir populaire et non plus réservée à une élite comme par le passé.

Les typologies des techniques de chasse

La chasse est une activité qui se pratique sur toute la surface du globe : dans les plaines, en montagne, dans les marais, en mer ou dans les airs. Elle se pratique seul ou en groupe. La chasse à l’affût et à l’approche, qui sont des techniques de chasse à la journée par excellence, se font en silence et reposent sur l’observation du gibier sans se faire remarquer. La chasse à l’affût est statique et se pratique depuis un mirador ou une cachette, tandis que la chasse à l’approche consiste à traquer l’animal en prenant garde aux indices.

La chasse de battue, qui est également adoptée lors de parties de chasse à la journée, est la manière la plus répandue de chasser en groupe. Des chiens accompagnent souvent les traqueurs qui rabattent le gibier vers les tireurs déjà en poste. De nos jours, dans les pays occidentaux, la chasse de certaines espèces est fortement réglementée, et des territoires et des périodes de chasse ont été délimités. Des consignes de sécurité sont également édictées pour limiter les accidents, et la plupart des méthodes de chasse utilisant des pièges, notamment le collet, sont interdites, car elles ne permettent pas de sélectionner l’espèce chassée et soumettent l’animal à une mort lente et atroce.

Related posts

Les différents moyens de s’amuser en groupe à Bordeaux

Sonia

Classe verte : un séjour scolaire très bénéfique

Irene

Voir un magicien professionnel à Lyon

Irene