Image default
Emploi / Formation

Peut-on se tromper sur un candidat ?

Si pour une fois vous vous mettez à la place d’un recruteur, vous saurez que les candidats sont difficiles à connaître et à cerner. Vous n’aurez pas les moyens de différencier le vrai du faux dans un CV. Mais nous allons vous donner les éléments nécessaires pour démasquer les impostures dans une candidature.

 

Comment reconnaître un faux CV ?

De nos jours, la plupart des candidats mentent dans leur CV. Les recruteurs passent souvent à côté des gros mensonges. Pour cause, il existe déjà toutes sortes de documents qui peuvent être falsifiés grâce à l’évolution de la technologie. En effet, les compétences du Web n’aident pas les entreprises et les recruteurs à démasquer les imposteurs. Si un candidat vise par exemple un poste en particulier, il sait déjà à l’avance le genre de diplôme recherché. Il sera ensuite facile de s’en procurer un sur Internet. Il existe des plateformes qui vendent des certificats. Les candidats ont souvent recours à cette pratique pour arnaquer les employeurs. Des outils peuvent également les aider à les fabriquer eux-mêmes. Le mensonge sur les connaissances informatiques et linguistiques est aussi très fréquent. Ce type d’information n’est pourtant pas facile à vérifier une fois le candidat embauché. Si celui-ci vise notamment un poste moins important, il a tendance à minimiser ses anciennes responsabilités, juste dans le but de décrocher le travail. Il en est de même si les compétences du candidat sont trop faibles pour pouvoir l’occuper. Les candidats mentent aussi en ce qui concerne les anciennes rémunérations et la traduction CV anglais. En effet, les recruteurs n’offrent pas de chance aux personnes qui étaient mieux payées auparavant.

 

Quelles sont les preuves flagrantes ?

Il existe des mensonges faciles à détecter et qui sont également très fréquents. Certains candidats surestiment leurs expériences et exagèrent un peu sur les responsabilités durant son ancien poste. En effet, il se peut que certaines tâches ne correspondent même pas au poste demandé. C’est une preuve qui démontre que le candidat a menti. Les durées d’occupation de poste peuvent également se vérifier pendant l’entretien. Les dates ne correspondent pas forcément à celles avancées par le candidat. Le recruteur pourra dans ce cas envisager d’autres personnes. Selon une étude, les plus gros mensonges sortent souvent des bouches des candidats au poste de commercial, technicien, manager, ingénieur et secrétaire. Ces personnes mettent en avant leur charme naturel et essaient par tous les moyens de prouver leurs connaissances en inventant des responsabilités. Puis, les personnes qui parlent beaucoup trop ont aussi tendance à écrire des mensonges dans son CV. Ce dernier pourrait même contenir des informations qui ne peuvent pas rentrer dans une ou deux pages. Et ceci, sans aucune référence pour les vérifier. L’absence des coordonnées des personnes à contacter peut effectivement éveiller les soupçons des recruteurs. La présence des noms de plusieurs entreprises différentes peut aussi amener à confusion. Un bon candidat liste uniquement les expériences en lien avec le poste et les informations récentes.

Related posts

Des façons d’apprendre une langue étrangère

Angelique

Astuces pratiques pour trouver une entreprise d’assurance pour senior

Tamby

Quelles sont les grosses difficultés d’un concours ?

Angelique